COMMUNIQUE DE MGR FRANÇOIS JACOLIN

A PROPOS DE L’AVIS DU CONSEIL D’ETAT QUI ANNULE LA LIMITATION A 30 PERSONNES LA PARTICIPATION AUX CELEBRATIONS CULTUELLES

Nous pouvons nous réjouir de la décision du Conseil d’Etat qui annule la limitation à 30 personnes, la participation aux célébrations cultuelles, non seulement pour le bien des fidèles, mais aussi pour le bien de tous ceux qui sont attachées aux principes fondamentaux de la démocratie, principes dont fait partie la liberté de culte.

Le Conseil d’état donne trois jours au gouvernement pour revenir sur cette mesure jugée discriminatoire.
Dès ce soir, Monseigneur Eric de Moulin-Beaufort rencontrera, avec quatre autres évêques, le Premier Ministre pour proposer un nouveau protocole en fonction de la superficie de chaque église.
Les deux arguments du Conseil d’Etat pour casser la décision du gouvernement concernant les lieux de culte sont les suivants :
1. La limitation à 30 personnes pour les lieux de culte est discriminatoire dans la mesure où la norme pour les commerces est fonction de la surface du magasin.
2. la liberté de culte est une liberté fondamentale inaliénable, qui ne peut être assimilée à d’autres activités de types commerciales ou culturelles. C’est un coup d’arrêt à une dérive utilitariste et relativiste qui menace les principes vitaux de notre démocratie.

Je vous demande de ne pas céder aux réflexes de revanche et de triomphalisme.
Encore une fois, ce sont tous les citoyens français qui bénéficient de cette décision.
Cette hypothèque étant en passe d’être levée, consacrons toutes nos forces au combat prioritaire de ce temps de l’Avent, celui de notre conversion, pour annoncer en vérité à tous nos frères avec les anges, la nuit de Noël :

« Paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime ! »
✠ François Jacolin Evêque de Luçon